• BOUGE Sanctuaire Sainte Rita

     
     

    BOUGE

    Sanctuaire Sainte Rita (Pères Augustins)

    37, Rue du Grand Feu

    5004 Bouge

    Le site internet : http://bougenamur.be/paroisses.html

     

     

    En effet, en 1935, les religieux de l'ordre de Saint Augustin venus des Flandres, d'Heverlée près de Louvain, vinrent se fixer dans un château ayant appartenu à la Baronne de Cartier, situé à quelques cents mètres de l'église Sainte Marguerite. Dans cette propriété, les pères Augustins, construisirent une chapelle accessible au public et y instaurèrent le cultre de Sainte Rita de Cascia.

     

    Née en 1367 à Rocca Porréna en Italie, près de Cascia, Margarita, dite Rita fut mariée en 1385 à Ferdinando Mantini. Rien ne permet de croire, comme le raconte la légende, que Ferdinando était un ivrogne, bourreau de sa femme. D'après le père Trapp, Ferdinando devait, comme Rita, appartenir à la classe moyenne de l'époque. En effet, la législation en vigueur dans le pays interdisait les mariages socialement disproportionnés, ceci afin de garder les grandes propriétés aux mains des classes supérieures. Le mari de Rita fut assassiné en 1401. Nous ne connaissons pas les raisons de cet acte, les assassinats étaient malheureuserent monnaie courante à cette époque. Rita, qui avait vécu 18 ans avec lui , en fut profondérent affectée et continua seule à s'occuper de l'éducation de leurs deux fils qui devaient avoir environ 15 ans à ce moment. Rita craignait que ses enfants, entraînés par la psychose de vendetta de l'époque, ne veuillent un jour ou l'autre venger leur père et ne commettent à leur tour un meurtre. Elle redoutait aussi qu'ils ne soient également victimes d'un assassinat. Ils moururent cependant, tous les deux, de mort naturelle en 1402.

     

    Rita avait perdu ses parents depuis longtemps, son mari et ses fils étaient morts. N'ayant plus la responsabilité de personne, elle réalisa l'idéal de sa, jeunesse : entrer en religion. Il y avait à Cascia plusieurs couvents de femmes. Rita choisit de demander son admission au couvent des Augustines car elle sentait que c'était là qu'elle pourrait réaliser le mieux son idéal.

     

    Saint Augustin était né en 354 à Thagoste (Algérie) et mourut en 430. Son père était employé de l'Etat Romain, sa mère Monique était chrétienne. Fondateur de nombreux couvents où l'on mêle prières et études, sa pensée en fait un des grands docteurs de l'Eglise d'Occident. Rita, qui avait choisi un couvent suivant la règle des Augustins, mourut en 1447.

     

    La béatification de Rita en 1628 et sa canonisation le 24 mai 1900 ont ratifié le verdict populaire, nous donnant l'assurance que Rita n'est pas un personnage de légende inconsistant. Le corps de Sainte Rita ne fut jamais enterré et est toujours en bon état de conservation dans un cerceuil de verre de la Basilique de Cascia.

     

    Depuis la mort de la sainte, de nombreux pèlerins viennent continuellement la prier. Le culte de Sainte Rita s'est lentement répandu en Italie, puis dans le monde entier.          

                        

    Dans des vieilles caves voûtées sous la chapelle Sainte Rita à Bouge, les pères Augustins ont aménagé une crypte où l'on peut voir, réplique de celui de Cascia, un sarcophage transparent dans lequel repose une figure de cire de grandeur naturelle représentant la sainte.

     

    Chaque année, le 22 mai, date anniversaire de sa mort, la ville de Cascia célèbre le Fête des Roses. Des milliers de roses sont offertes à celle qui n'ambitionna et ne connut guère ici-bas, que des épines. On prie Sainte Rita pour les causes difficiles et on l'a surnommée la " Sainte des causes désespérées " ou " Sainte Rita des Impossibles " 

     

    Chaque année, la semaine du 22 mai, des pèlerins venant des quatre coins de la Belgique se rendent en pélerinage à Bouge. Et tout au long de l'année des pèlerins lui rendent visite.

    Source : http://paroissenamur.be/bouge/histoire.htm

    En savoir plus : http://info.catho.be/2011/05/10/mgr-vancottem-sassocie-a-la-fete-de-sainte-rita-au-sanctuaire-de-bouge/

    http://diocese.be/default.asp?X=C939C0D21A757661050801137477630505061E767160090B07060413647D7E676375626005040806166774720807117C73080113677765090B030C91

    Photos : http://clochersdewallonie.be/bouge51.htm

    http://namur.over-blog.com/article-34205643.html